Le 6 octobre 1941, le SS Thistlegorm atteint sa destination finale sous la surface de la mer Rouge. Presque 80 années plus tard, cette épave iconique reste l’un des sites de plongée parmi les plus populaires au monde.

Ce navire à vapeur de 4 898 tonnes, 128 mètres de long, propriété de la Ligne Albyn, avait été construit à Sunderland, en Angleterre, à peine 18 mois avant de couler. Son nom le Thistlegorm signifie « chardon bleu » en gaélique – une signature douce-amère pour son destin dans l’océan.

Le voyage final

En juin 1941, après un voyage marchand en Amérique, le Thistlegorm, équipé d’un canon antiaérien de 120 mm et d’une mitrailleuse de gros calibre, est appelé à ravitailler la 8ème armée britannique au milieu des conflits de la Deuxième Guerre mondiale. Partant de Glasgow, en Écosse, l’équipage se dirige vers Alexandrie, en Égypte en faisant un détour par les côtes sud-africaines dans un convoi de 16 navires pour éviter les ennemis en Méditerranée.

Douze mille milles plus tard, et deux semaines après le mouillage à Sha’ab Ali, deux avions allemands larguent des bombes sur la Cale 4 à 1h30 du matin. Le chargement de munitions entraîne alors une réaction en chaîne qui déchire le Thistlegorm. Le navire coule en moins de dix minutes.

Le HMS Carlisle, amarré à proximité, a réussi à secourir tous les membres d’équipage, sauf neuf. Le capitaine a été nommé Officier de l’Ordre de l’Empire britannique, un marin a reçu des médailles pour en avoir sauvé un autre et, à la suite de la tragédie, l’épave est devenue une tombe de guerre officielle.

Plongée célèbre

Presque 15 ans plus tard, Jacques Cousteau découvre l’épave du Thistlegorm, mais ce n’est que dans les années 1990, avec le développement touristique de Sharm-el-Sheikh, que le Thistlegorm passe du statut de secret local à l’un des sites de plongée les plus populaires au monde.

Actuellement, l’épave est un havre pour l’exploration et un patrimoine de guerre. En plus de l’hélice et des canons, l’attraction est sa cargaison intacte, qui inclut des motocyclettes, des camions, des chars UC-MkII, des fusils, des pièces d’avion, des radios, des bottes de soldats, de nombreuses munitions, ainsi que deux locomotives à vapeur qui furent projetées des deux côtés de l’épave.

Et, il y a la vie marine : thons, barracudas, pteroïs, murènes, gaterins, platax, poissons-pierres. Cherchez les poissons-crocodiles sur les ponts et les tortues imbriquées dans le bleu.

Thistlegorm deck

La proue et le milieu du navire sont à la verticale, tandis que la poupe est détachée et torsadée à 90 degrés ; Le Thistlegorm Project offre des cartes et des visites en 3D impressionnantes. Ce site mérite plus qu’une seule plongée et le meilleur plan est de faire une première plongée « d’orientation » autour de l’épave en restant à l’extérieur, puis une deuxième plongée pour explorer les cales et la cargaison. Les courants peuvent être forts, un excellent contrôle de la flottabilité est donc essentiel. C’est pourquoi, les opérateurs de plongée demandent que les plongeurs soient au minimum certifiés PADI Advanced Open Water et aient enregistrés au moins 20 plongées. La Spécialité PADI Enriched Air Nitrox est optionnelle mais elle vous sera très utile.

Vous souhaitez plonger sur le SS Thistlegorm ? Visitez le PADI Travel pour réserver votre voyage en mer Rouge.

Share This