4 conceptions erronées sur la plongée scaphandre

Publié par

misconceptions about scuba diving

Lorsqu’il s’agit de plongée en scaphandre autonome, quelques idées fausses circulent et nous pensons qu’elles méritent d’être clarifiées. Peut-être que ces quatre explications vous aideront à convaincre votre meilleur ami qu’il est temps d’obtenir sa certification, ou alors de rassurer votre maman que ce n’est pas un sport aussi « dingue » qu’elle pourrait l’imaginer.

1. Attaques de requins

L’une des plus grandes préoccupations des non plongeurs est la peur des requins. Cependant, ils ne représentent quasiment aucun risque pour les plongeurs, ou les humains en général. Chaque année dans le monde, seulement cinq personnes en moyenne meurent suite à des attaques de requins, tandis que les humains tuent environ 100 000 000 requins par an. En fait, la majorité des nouveaux plongeurs ne sont pas rassurés lorsqu’ils s’agit de rencontrer des requins, mais en les découvrant, ils deviennent rapidement leurs plus grands défenseurs. Qui plus est, même les rares personnes qui ont été victimes d’attaques de requins en sont souvent de fervents protecteurs, comme le PADI AmbassaDiver, Mike Coots.

Et si vous n’êtes toujours pas rassuré, sachez qu’il y a énormément de superbes sites de plongée où les chances de rencontrer des requins sont faibles, voire même nulles. Par exemple, les cénotes mexicains, qui font partie de nos sites de plongée préférés, sont des sites d’eau douce sans aucun requin.

2. Vous devez faire un long voyage pour plonger

Beaucoup de personnes pensent qu’elles doivent se rendre dans des régions tropicales lointaines pour pouvoir goûter aux plaisirs de la plongée. Bien que ces destinations de rêve sont indiscutablement une garantie de plongées incroyables, il y a toujours quelque chose d’intéressant à voir, quel que soit l’endroit où vous vivez. La plongée en eau froide a beaucoup à offrir, depuis les plateformes pétrolières jusqu’aux forêts de varech. Même si vous ne vivez pas à proximité d’un océan, il y a énormément de lacs et de carrières qui vous procureront des expériences de plongée uniques. Vous pouvez utiliser notre Localisateur de Magasins de plongée pour trouver des magasins à proximité de chez vous pour vous informer sur leurs sorties plongées. Alternativement, consultez notre section Destinations de vacances pour connaître les sites de plongée accessibles dans la région du monde où vous vivez.

3. Le snorkeling est fondamentalement la même chose

La plupart des gens n’ont jamais eu l’occasion de tester la plongée en scaphandre autonome, tandis que le snorkeling, ou palmes-masque-tuba, est beaucoup plus répandu. Beaucoup de personnes qui ont uniquement essayé le snorkeling s’imaginent sans doute que l’expérience est à peu près la même. Nous avons découvert que les non-plongeurs interprètent ce mythe de deux façons différentes. Primo, certains pensent que le snorkeling « vaut largement » la plongée en scaphandre autonome. Nous ne sommes pas d’accord. Bien que le snorkeling soit formidable, c’est davantage un sport de spectateurs que ne l’est l’expérience immersive de la plongée. Être entièrement submergé et en état d’apesanteur est une expérience complètement différente que celle de flotter à la surface. Si vous faites partie de ceux qui apprécient le palmes-masque-tuba, mais ne sont pas intéressés par l’équipement supplémentaire que la plongée en scaphandre autonome exige, nous vous recommandons le programme PADI Freediver pour tirer le meilleur profit de vos expériences océaniques.

padi freediver course

 

Deusio, il y a des personnes qui n’aiment pas le snorkeling, généralement parce qu’elles n’apprécient pas la sensation de la respiration via le tuba et elles supposent que ce sera la même chose avec l’équipement de plongée. En fait, les détendeurs de plongée offrent une respiration bien plus naturelle. La plupart des plongeurs déclarent qu’ils permettent une respiration confortable et sans effort, tandis que respirer sur un tuba est plus ardu. Si vous n’avez pas encore eu la possibilité de tester l’équipement de plongée, nous vous recommandons de trouver un programme Discover Scuba Diving près de chez vous. Vous serez certainement surpris par à quel point l’équipement est confortable sous l’eau.

4. La plongée en scaphandre autonome est un sport d’homme

Nous avons entendu plusieurs femmes affirmer qu’elles s’étaient abstenues de pratiquer la plongée en scaphandre autonome, car elles la percevaient comme une activité destinée aux hommes, avec un public féminin très réduit. Bien que plus de 90 % des plongeurs étaient autrefois de sexe masculin, avec le temps, la tendance s’est équilibrée. Aujourd’hui, environ 1/3 des plongeurs sont des femmes. Qui plus est, les femmes qui vivent dans des régions où les eaux sont froides ont de la chance car elles stockent une couche mince et uniforme juste sous la peau, leur permettant de conserver la chaleur dans l’eau d’une manière plus optimale que les hommes. Elles sont nées pour çà ! Par ailleurs, PADI a récemment célébré la troisième Journée des plongeuses PADI annuelle, un évènement destiné à réduire l’écart hommes-femmes dans le monde de la plongée.

PADI Women's Dive Day