Découverte des merveilles de l’Océan avec Gemma Smith

Publié par


Gemma Smith est PADI Master Scuba Diver Trainer et exploratrice Tec au RU. Elle travaille comme assistante dans le domaine de la plongée scientifique sur des missions archéologiques et, récemment, elle été nommée parmi les 10 meilleures plongeuses au monde par le Huffington Post! Qu’elle soit en train d’explorer des grottes sous-marines, de diriger des plongées techniques ou de participer à des fouilles d’épaves historiques, son exploration du monde subaquatique continue à nous fasciner.
Nous nous sommes entretenus avec Gemma lors d’une séance de photos organisé par PADI à La Paz, Mexique, pour avoir des détails sur ses aventures en plongée et connaître son anecdote « My PADI »:

De quelle manière la plongée avec PADI a t-elle eu un impact sur votre vie ou votre carrière?

Apprendre à plonger avec PADI a bouleversé mon existence. À 17 ans, j’ai suivi un cours Open Water Diver, et, à partir de là, j’ai décidé que la plongée était ce que je voulais faire toute ma vie. J’ai suivi d’autres cours, plongé autant qu’humainement faire se pouvait, voyagé dans le monde entier pour explorer de nouveaux sites et en apprendre autant que possible sur la plongée. Presque 10 ans plus tard, je travaille comme instructeur professionnelle et spécialiste plongée sur des projets archéologiques. Je n’ai jamais pensé qu’apprendre à plonger aurait un impact aussi intense sur ma vie pendant tant années.

Dites-nous ce que cela représente d’être une spécialiste de la plongée lors de projets archéologiques? Comment vous êtes-vous introduite dans ce secteur et qu’est-ce qui vous a inspiré à continuer l’exploration en plongée?

J’adore travailler sur des projets archéologiques. Voir des artefacts émerger du fond de la mer après des centaines, parfois des milliers d’années, me donne la chair de poule. C’est un moment qui ne peut jamais être répété! Penser que certains de ces objets n’ont pas été vus par des yeux humains depuis des siècles est ahurissant.

L’archéologie est vraiment un domaine qui, au fil des ans, m’a de plus en plus intéressée. J’ai commencé dans ce domaine comme spécialiste de recycleurs à circuit fermé avec très peu de connaissances archéologiques. Cependant, au fur et à mesure que je participais à ces projets, je prenais des cours d’archéologie de base afin de m’immerger davantage dans les expéditions. Il y a toujours tellement de découvertes à faire, et la chance d’être impliquée dans davantage de projets comme celui-ci à l’avenir, est vraiment une force motrice dans ma carrière de plongeuse.

Vous avez participé aux fouilles de l’Anticythère – une épave mondialement connue en Grèce – pouvez-vous nous dire à quoi cela ressemble de plonger pour explorer l’Anticythère …et d’être, en plus, l’une des premières femmes à l’avoir fait?

Plonger sur l’épave de l’Anticythère a été sans aucun doute l’un des points forts de ma carrière. C’est tout simplement un site iconique! Elle a été découverte par des pêcheurs d’éponges au début des années 1900. Le légendaire Jacques Cousteau l’a explorée lors de deux expéditions successives dans les années 50 et 70 . Le fait que je fasse partie des fouilles de l’épave sur laquelle le mécanisme d’Anticyphère a été découvert est, pour moi, tout simplement un rêve devenu réalité!

Avant de plonger sur l’épave, le fait que je puisse être la première femme à l’explorer ne m’a même pas traversé l’esprit. Tout ce que je voulais, c’était plonger sur le site avec le reste de l’équipe de recherche et bien faire mon travail. L’équipe avec laquelle je travaille est fantastique. Je n’ai jamais été traitée différemment parce que je suis une femme. Récemment, l’un de mes coéquipiers m’a fait remarquer que je devais être la première femme à avoir plongé sur cette épave. J’ai été étonnée! Je pense que, s’il a fallu du temps pour qu’une femme plonge sur cette épave, c’est tout simplement parce que peu de personnes l’ont explorée. Je suis certaines qu’il y aura davantage de femmes qui y plongeront à l’avenir.

Vous adorez également enseigner et explorer le monde subaquatique avec les autres, quelle est la Spécialité PADI que vous préférez enseigner et pourquoi?

En fait, j’adore enseigner la plongée en combinaison étanche! Je sais que cela semble être une préférence inhabituelle pour une spécialité (surtout comparé à des choix plus attirants) mais il y a une raison à cela. J’ai commencé à plonger sur épave en eau froide au RU et j’ai rapidement compris que si une multitude de sites fantastiques attiraient aussi peu de personnes, c’était en raison de la température de l’eau. Lorsque vous pouvez plonger en combinaison étanche, soudain, certains des mondes parmi les plus beaux et les plus incroyables s’ouvrent à vous, sans que vous soyez mal à l’aise au niveau thermique.

J’ai effectué certaines de mes plongées préférées dans des eaux extrêmement froides; les épaves intactes dans les eaux glaciales de Terre-Neuve, celles de Silfra en Islande (célèbre pour être située entre deux plaques tectoniques), ou encore dans une mine en Finlande, autant de plongées spectaculaires qui restaient confortables grâce à l’isolation et la protection thermique appropriées. Je serai heureuse de savoir que davantage de personnes voient la beauté de la plongée en eaux froides.

Votre plongée favorite:

La Paz avec PADI! J’y ai récemment effectué l’une des meilleures plongées de ma vie avec les lions de mer. Ils me font penser à des chiots sous-marins! Ils sont si joueurs, si amusants, et tellement pleins d’énergie! J’ai passé l’intégralité de la plongée à vider mon masque car, comme je riais tout le temps, il prenait l’eau. Chaque fois que je plonge, je suis heureuse, mais cette plongée a vraiment été spéciale.

Comment décririez-vous la plongée scaphandre en un mot ou une phrase à un non plongeur?

Astronaute sous-marin :-)

Enfin, qu’est-ce que votre PADI signifie pour vous et pourquoi?

J’ai toujours adoré les sports en extérieur, mais je n’ai jamais eu l’impression que j’en avais découvert un qui était vraiment fait pour moi. En revanche, lorsque j’ai testé la plongée, j’ai su que j’avais trouvé ma voie. Je n’ai jamais rien ressenti de comparable à cette première inspiration sous l’eau! PADI m’a ouvert un nouveau monde que je n’aurais jamais eu la chance de connaître et je lui en suis vraiment reconnaissante.

Pour lire davantage d’anecdotes My PADI semblables à celle de Jemma, allez sur mypadi.padi.com.