Les femmes en plongée (libre): Sam Amps

Publié par

Sam Amps, ancienne capitaine et athlète de l’Équipe d’apnéistes du RU, est une des leaders du monde de la plongée en scaphandre autonome et en apnée. À la fois PADI Course Director et AIDA Instructor Trainer, elle est aussi la fondatrice de Saltfree, un centre de plongée en apnée. En tant que personnage clé et conseillère de la sécurité en apnée, Sam a également été consultante pour le développement des programmes PADI Freediver.

Sam Amps Freediver

Le Grand Bleu: allumer la passion et les carrières

Les débuts de Sam dans le monde de la plongée ont commencé en Cornouailles. Grâce à son oncle qui, très tôt, lui fit pratiquer diverses activités aquatiques, elle grandit en développant une relation avec l’eau dès son plus jeune âge. Elle a d’abord appris à nager, à surfer, à faire de la planche à voile, pour finalement prendre sa première respiration sous l’eau lors d’une expérience PADI Discover Scuba à l’âge de 26 ans.

Sam Amps

Sam a commencé à s’intéresser à la plongée assez jeune, lorsque, en compagnie de sa correspondante française, elle est allée voir le film Le Grand Bleu dans un cinéma en plein air. « Nous sommes toutes les deux tombées amoureuses de la plongée en apnée; le jour suivant, nous avons passé des heures à plonger pour ramasser des cailloux. » Mais bien que les bases aient été établies, la véritable transition de Sam de plongeuse scaphandre à apnéiste a eu lieu il y a 15 ans, après avoir gagné un cours « Découverte de l’apnée » dans une vente caritative.

Sam se rappelle: « Je suis tombée amoureuse dès la première apnée. À ce stade, je me demandais si ma prochaine étape serait de tester la plongée Tec ou avec recycleurs. Mais après une descente en apnée le long d’un bout, je savais que j’avais trouvé ma passion. Pour moi, l’apnée a fait monter d’un cran la compétitivité et le développement de la condition physique que je ne trouvais plus en plongée scaphandre. J’aime le défi de l’apnée – on peut toujours essayer de plonger plus profondément et plus longtemps ».

Avec la Journée des plongeuses PADI qui approche, le 16 juillet prochain, les projets de Sam sont centrés sur la célébration de l’évènement pendant la réunion de la « British Freediving Association » dans les locaux de Saltfree:

“Les femmes restent encore sous représentées dans notre sport, et je fais tout mon possible pour remédier à ce problème. Nous avons un nombre assez équilibré de plongeurs et de plongeuses à Saltfree; à un certain moment, l’équipe des instructeurs était même composée uniquement de femmes. »

La passion et l’attitude incitative de Sam sont évidentes lorsqu’elle encourage d’autres femmes (et des hommes), à s’impliquer dans la plongée et l’apnée. « Je pense que les programmes PADI Freediver contribueront énormément à atteindre ce but (attirer davantage de femmes dans l’eau). Les nouveaux produits pédagogiques (PADI Freediver Touch) sont facilement accessibles et présentent l’apnée, assez correctement, comme étant une activité à laquelle n’importe qui peut participer et apprécier. Les standards du cours sont suffisamment souples pour attirer ceux qui ont déjà une certaine expérience, ou qui sont naturellement doués en apnée, ainsi que ceux qui sont néophytes ou qui ont besoin de davantage de temps pour progresser ».

Sam Amps Selfie